Hédi Kaddour

Comment écrire des récits qui se tiennent et tiennent leur lecteur ? Il n’y a pas recette ? Il n’y a qu’un moyen : partir à l’aventure.

Les phrases sont des aventures disait Flaubert. On en écrira beaucoup dans cet atelier. Écrire, réécrire, reprendre ce qui ne va pas, – idées reçues, mots clichés, scènes qu’on devine trop bien. Et dans cette reprise de ce qui ne va pas, quelque chose se met à aller. On se prend à inventer.

Il y a un risque dans tout cela : que l’atelier, le scrupule que transmet l’atelier, n’en vienne à casser l’élan.

C’est tout l’art de ce genre de réunion où chacun vient exposer ce qu’il écrit : faire en sorte que la reprise ne tue pas le désir, mais le rende plus exigeant. Plus efficace aussi : il s’agit certes d’écrire pour être soi, mais aussi pour être lu.

Tout au long des séances, le travail sera centré sur le récit, bref ou long.


Hédi Kaddour est poète, traducteur et romancier.Waltenberg, son premier roman, a été élu « Meilleur roman français de l’année 2005 » par la rédaction du magazine Lire, et a reçu le Goncourt 2006 du premier roman. Derniers titres parus aux Éditions Gallimard : Savoir-vivre (2010) et Les Prépondérants (2015), Grand prix du Roman de l’Académie française.


L’écriture comme aventure, par Hédi Kaddour

  • 8 séances de 3 heures chacune
  • mardis 19 et 26 septembre + 3, 10, 17 octobre + 7, 14 et 21 novembre 2017
  • horaires : de 19h à 22h
  • 12 places maximum – atelier complet
  • 1 500 €
  • Éditions Gallimard, 5, rue Gaston-Gallimard, 75007 Paris

S'inscrire

4 commentaires Ajoutez le votre

  1. Sylvie C. dit :

    La lecture qu’Hédi Kaddour fait des textes de chacun est précise, argumentée, généreuse. On repart chaque fois avec l’envie de retravailler et les outils pour le faire. Sa connaissance de toutes les littératures, ses références ciselées et souvent portées par l’ humour changent la perspective du travail littéraire. Sous son regard, le texte devient mouvement, bataille et plaisir. Il m’a enseigné quelque chose d’essentiel sur ce qui meut la phrase, le paragraphe, le chapitre… pour au bout du compte former un récit qui entraîne le lecteur. Je n’ai plus cessé d’écrire depuis cet atelier. C’est selon moi le meilleur indicateur du talent particulier d’Hédi.

  2. Pascal B. dit :

    Avec Hédi Kaddour, j’ai découvert une nouvelle envie d’écrire… et retrouvé le goût de la lecture. Une « aventure » qui m’a beaucoup apporté.

  3. Corinne D. dit :

    S’attachant à toujours mettre en perspective les textes produits avec ceux de grands écrivains, cet atelier m’a fourni à la fois une ouverture sur la littérature que j’ai appréciée, et des outils de fabrication qui m’ont été très utiles. Il m’a appris autant à écrire qu’à lire.

  4. Tatiana Termacic dit :

    L’atelier de Hédi Kaddour m’a permis d’apprécier la nécessité de la rigueur dans l’écriture, même lorsque celle-ci s’envole vers les plus folles aventures. Sa bienveillance a permis à tous les participants de trouver leur propre voix dans la création littéraire tout en gardant à l’esprit quelques idées clés : comment atteindre l’équilibre fragile entre la condensation et la dilatation, comment provoquer la demande chez le lecteur, comment maîtriser un dialogue, comment trouver le flux de conscience des personnages etc., tous ces conseils accompagnés d’illustrations concrètes tirées de Flaubert, Tolstoï, Virginia Woolf et d’autres. Ces semaines d’atelier m’ont donné l’envie non seulement d’écrire mais de (re)lire avec un autre regard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *