Jean-Baptiste del Amo

–  Le sens du récit  –

Qu’est-ce que je veux raconter ? Comment je le raconte, et pourquoi ?

De simples questions, que tout auteur vient tôt ou tard à se poser, et auxquelles il n’est pas toujours évident de répondre, tant la proximité du texte peut nous aveugler. Comprendre ce qui fait la force d’un récit ou d’une écriture et trouver une voix propre nécessite parfois de prendre un peu de recul et de hauteur. Durant cet atelier, nous travaillerons sur l’écriture d’une nouvelle ou d’extraits de textes plus amples, et chercherons à comprendre ce qui fait la singularité de votre narration. À travers des lectures communes et des exercices, nous réfléchirons ensemble aux perspectives de réécriture offertes.

 


Jean-Baptiste Del Amo est l’auteur d’Une éducation libertine, récompensé par le prix Goncourt du premier roman. En 2010, il a été pensionnaire de la Villa Médicis, Académie de France à Rome. Son deuxième roman, Le Sel, a paru cette même année, ainsi que la préface d’un livre consacré aux photographies d’Hervé Guibert. En 2013, son livre Pornographia a reçu le prix Sade. Son quatrième roman, Règne Animal, paru en août 2016 toujours aux Éditions Gallimard, a reçu le prix des Libraires de Nancy ainsi que le prix du Livre Inter.


Le sens du récit, par Jean-Baptiste Del Amo

  • 5 séances de 3 heures  chacune
  • mercredis 2, 16 et 23 mai, mercredis 6 et 20 juin 2018 de 19h à 22h
  • 12 places maximum – 6 places disponibles
  • 940 €
  • Éditions Gallimard, 5, rue Gaston-Gallimard, 75007 Paris

S'inscrire

2 commentaires Ajoutez le votre

  1. Carole C. dit :

    Je souhaite à tous ceux qui aiment écrire de participer à l’atelier de Jean-Baptiste del Amo. J’étais déjà sensible à son travail. Ses conseils m’ont permis d’aborder différemment le travail d’écriture entrepris jusqu’alors, et le recul qui me manquait. J’ai pu puiser dans son atelier ce que j’étais venue chercher. Il a su dispenser ses conseils pendant les ateliers et entre deux séances, sans vouloir nous éloigner de nos textes, en écoutant, en nous aidant à réfléchir ensemble et en accordant le temps nécessaire à chacun.

  2. Christel dit :

    Jean-Baptiste del Amo m’a permis de retrouver énergie, désir et plaisir de reprendre l’écriture, à la fois de mon roman, mais aussi de nouvelles. Je termine actuellement la quatrième.
    Dans cet atelier consacré à l’écriture des sens, j’ai beaucoup apprécié la séance « olfactive » qui rappelle qu’un corps qui écrit, est aussi un corps qui sent, goûte, touche, écoute… et que ces sensations sont d’une richesse inestimable pour l’écriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *