Serge Joncour

« FRANCHIR L’OBSTACLE »

— Septembre 2022 / Atelier complet —

—————————————————————-

4 séances de 3 h chacune

Mercredis 14, 21, 28 septembre et jeudi 6 octobre 2022

Horaires : 19h à 22h

12 places maximum – Atelier complet

750 €

Éditions Gallimard, 5, rue Gaston-Gallimard, 75007 Paris


–  Franchir l’obstacle  –

Écrire c’est se projeter vers un inattendu prémédité, écrire c’est laisser parler cet autre en soi. Écrire c’est se surprendre, c’est donner corps au souffle… Mais parfois le souffle manque, les mots s’épuisent, le ruisseau se tarit. C’est là qu’il faut sauter ! C’est là qu’il faut se lancer, plus loin encore.

La seule façon de ne plus avoir peur de l’obstacle, c’est de s’en imposer, de toute nature, sur tous les registres, de jouer avec, d’en venir à les apprivoiser, et même à les souhaiter, car c’est d’eux chaque fois que vient l’impulsion du saut.


Serge Joncour est l’auteur de onze romans, parmi lesquels L’Écrivain national (prix des Deux Magots 2015), UV (Prix France Télévision 2003), L’Idole (2005), Combien de fois je t’aime (2008) et L’Homme qui ne savait pas dire non (2009). Ses romans sont traduits en quinze langues. Son roman Repose-toi sur moi (2016, Flammarion) a reçu le Prix Interallié. Et son dernier roman Nature humaine (2020, Flammarion) a reçu le Prix Femina. Il collabore à l’émission « Des Papous dans la tête » sur France Culture.

 

Les Ateliers NRF vous recommandent de choisir l’atelier de Serge Joncour si :
— Vous vous posez la question du projet: quoi écrire ?
— Vous vous posez la question de la structure: par où commencer ?
— Vous vous posez la question de la technique, de l’artisanat: comment tenir le fil de mon histoire ? 

 


S'inscrire

5 commentaires Ajoutez le votre

  1. Elisabeth M. dit :

    « Moment de grâce » comme a écrit une autre participante, Pascale. J’ai eu la sensation d’un partage authentique, d’un don. Une transmission humaine.
    Les étonnantes consignes données par Serge Joncour ont réveillé le plaisir, l’énergie, la curiosité. Un jeu de piste avec de nombreux obstacles (très imprévus). Dans la lecture des textes de tous les participants et les commentaires posés par SJ entre deux, se révélaient de nombreux points : où l’on trébuche, là où le chemin se complique, notre relation aux personnages, la distance avec nos personnages, ce qui est voulu, pas voulu.

  2. Philippe P. dit :

    La bienveillance et la sympathie de Serge Joncour sont un atout pour un atelier qui nous amène à franchir les obstacles qui peuvent se poser entre nous et l’écriture.
    Serge nous a transmis une idée particulièrement puissante pour lancer la machine : les bienfaits de la contrainte. Se soumettre volontairement à une contrainte libère l’imagination, elle porte donc bien mal son nom !
    A cela, nous avons également pu profiter de l’expérience de Serge et de plusieurs conseils illustrés par son expérience personnelles et concrètement reliées à ses propres romans. Un privilège !

  3. Diane D. dit :

    L’atelier a été une expérience rare de franchissement. Enrichissante et dynamisante.

    J’ai expérimenté la vertu rassurante de la contrainte. L’atelier m’a permis de mesurer la force que peut engendre l’existence d’un obstacle. La contrainte pousse à resserrer le récit sur l’essentiel, à le rendre jaillissant. Comme si le cadre permettait à la liberté d’advenir.

  4. Philippe D. dit :

    Le processus créatif propre à Serge Joncour a été très instructif. Il n’est pas formalisé et sa manière d’en parler, de le décrire, a été pour moi très inspirant.

  5. Elisabeth R. dit :

    Serge Joncour sait particulièrement bien orienter chacun vers son originalité propre, à travers ses points forts, et nous apprendre à gommer ce qui handicape notre réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.