Xavier Dorison

– Le scénario du roman –

Et si un scénariste se mettait au service des romanciers ?

Curieuse idée, à priori. La littérature est l’art des mots alors que le scénario est un outil au service d’images et de dialogues. Roman, théâtre, cinéma, grands mythes et bande dessinée n’ont en commun ni le style, ni le décor, ni la mise en scène ou le dessin. Alors, à quoi bon ?

La réponse est simple, tous ont un impératif absolu : une histoire forte.

L’intrigue est la condition indispensable à un bon roman. Vous le savez. Seulement voilà, malgré vos réécritures, certains passages restent des ventres mous, des dialogues remaniés dix fois sont toujours sans saveur ; tel personnage manque de dimension, votre récit est sans tension et vous vous perdez dans vos sous-intrigues. Ce n’est pas un problème d’idée. Et encore moins de style. Le problème, c’est l’histoire.

Véritable colonne vertébrale du récit, elle est la charpente sur laquelle les scénaristes construisent les personnages, les dialogues et le sens. Comment ? Par le travail, l’expérience, l’observation – bien entendu – mais rien de tout cela ne fonctionnerait sans une connaissance intime des mécanismes de la dramaturgie.

Connus depuis « La poétique » d’Aristote, ils sont enseignés aujourd’hui par les plus grands dramaturges anglo-saxons. Il ne s’agit ni de clichés ou de « règles » de prêt-à-penser pour dire « ce qu’il faut faire » et encore moins d’une « prison créative », mais de principes simples et pragmatiques qui analysent « comment ça marche ».

Comprendre les éléments fondamentaux d’une scène pour la dramatiser et renforcer son émotion, apprendre à cerner son sujet pour éviter les digressions inutiles et ne pas se perdre dans le développement, renforcer l’empathie et l’évolution de vos protagonistes, cerner les grandes étapes d’une histoire, pratiquer la dynamique du retournement et du fossé émotionnel, créer et maîtriser le sens, autant de sujets qui constituent le cœur de l’enseignement de ce stage.

Son objectif : vous apporter les principes fondamentaux de l’écriture utilisés par les scénaristes pour optimiser votre histoire et libérer votre écriture.

 Le séminaire se déroule sur quatre journées (deux week-ends) :

  • 3 journées de Master Class.
  • Lors de la quatrième journée, chaque participant bénéficiera d’une rencontre individuelle  où il pourra exposer son projet, ses problèmes et interrogations spécifiques. Les autres participants du stage pourront assister à toutes ces rencontres individuelles.

En vingt ans d’écriture, Xavier DORISON a vendu plus de deux millions d’albums de bande dessinée, écrit le film les Brigades du Tigre, et reçu le prix Mireille Lantéri de la SACD pour son téléfilm Pour toi j’ai tué. Consultant et scénariste pour le cinéma et la télévision, il enseigne le scénario à l’école Emile Cohl.


Le scénario du roman, par Xavier Dorison

  • 4 séances de 6 heures  chacune
  • samedi 10, dimanche 11 novembre et samedi 8, dimanche 9 décembre 2018
  • horaires : de 10h à 17h
  • 12 places maximum – atelier complet
  • 1200 €
  • Éditions Gallimard, 5, rue Gaston-Gallimard, 75007 Paris

S'inscrire

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. Anne T. dit :

    Avec beaucoup d’enthousiasme et de pédagogie, Xavier nous a livré la boîte à outils complète des scénaristes et nous a permis de regarder d’un œil différent films et séries. Le fait de pouvoir puiser des idées et surtout des techniques dans d’autres domaines que la littérature, pour les appliquer ensuite à la littérature, est une aide considérable.
    Personnellement, les éléments qui vont m’être utiles concernent d’une part la structure du récit, d’autre part la façon de travailler les personnages. J’ai été impressionnée par la connaissance des mécanismes psychologiques que possède Xavier ! Ses encouragements à tous les apprentis-écrivants (scénaristes ou romanciers) sont précieux.

  2. O. dit :

    L’atelier est magistral.
    Xavier Dorison offre un plan impeccablement structuré pour aborder les problèmes relatifs à l’organisation du récit.
    A la fois humble et généreux, il donne le meilleur de lui-même pour aider chacun à surmonter les obstacles, éviter les impasses, dépasser ses incertitudes, voire déjouer ses mécanismes d’échec…

  3. Tatiana dit :

    L’atelier était, certes, intense en contenu mais grâce aux nombreux exemples utilisés par Xavier et son humour, j’ai pris beaucoup de plaisir à le suivre. Il a illustré la théorie avec une multitude d’exemples de films, séries, BD. C’était très diversifié et passionnant de retrouver les mécanismes des histoires dans d’autres médias que la littérature.
    Entendre les commentaires donnés aux autres ainsi que des retours sur mon projet m’a redonné de l’énergie pour continuer et terminer mon manuscrit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.