Monica Sabolo

LA FICTION AU PLUS PRÈS DE L’INTIME

— Janvier 2022 / 4 places disponibles —

————————————————————–

4 séances de 6 h chacune sur 2 week-ends :

22-23 janvier et 12-13 février 2022

Horaires : de 10 h à 17 h avec une pause déjeuner d’1 h

12 places maximum – 4 places disponibles

1 500 €

Éditions Gallimard, 5, rue Gaston-Gallimard, 75007 Paris

La fiction au plus près de l’intime

Comment se raconter, peut-on se l’autoriser ? Comment trouver sa voix, celle qui sonne juste, et permet de dérouler le récit, tel un long fil secret embobiné à l’intérieur de soi ?

J’aimerais que mon atelier vous aide à prendre confiance, à oser, à apprivoiser l’abandon que nécessite l’élan et la rigueur que demande la structure. Travailler la beauté de la phrase sans oublier de faire progresser le récit, donner du souffle, de la profondeur, de l’universalité, en trouvant son style. Aborder un texte au plus près de la vérité, savoir où l’on va tout en s’abandonnant au mystère de ce qui vient. Mais aussi traverser le doute, le découragement, échapper aux impasses, surmonter l’obstacle, ces états qui tourmentent TOUS ceux qui écrivent (et c’est déjà un soulagement de le savoir).

À travers des exercices d’écriture, des échanges d’idées, des variations d’angles, je vous propose de travailler sur la langue, mais aussi de construire ensemble les fondations d’un texte, et de manier quelques outils permettant de structurer le récit. Je lirai des textes dont les auteurs – Marguerite Duras, Annie Ernaux, Joyce Carol Oates, Milan Kundera… – m’ont fait réfléchir, donné du courage, de l’espoir, ou permis d’explorer de nouvelles voies. Je m’appliquerai également à avoir un échange individuel personnalisé avec chacun des participants.

 

Monica Sabolo est l’autrice de six romans, parmi lesquels Tout cela n’a rien à voir avec moi (prix de Flore, 2013), Crans-Montana (Grand Prix de la SGDL, 2015) et Summer (finaliste du Goncourt des lycéens, 2017). Ses romans sont traduits en quinze langues. Son dernier ouvrage, Eden, est paru aux éditions Gallimard en août 2019.

 

Les Ateliers de la nrf vous recommandent de choisir l’atelier de Monica Sabolo si :

– vous avez envie d’écrire sur place/d’entendre des textes lus, de partager l’expérience de votre écriture avec les autres participants

– vous voulez travailler à la fois sur le style et la structure

– vous cherchez votre voix d’écriture

– vous cherchez à débloquer des freins et à retrouver confiance

– vous êtes prêt(e) à écrire des textes sur différents thèmes, quelquefois personnels, et pas forcément liés à un roman ou un recueil en cours (même s’il est possible d’en discuter et de poser des questions à ce sujet)

 


S'inscrire

7 commentaires Ajoutez le votre

  1. Alice Moine dit :

    Tout est dit dans son regard : bienveillance, écoute, malice, intelligence, curiosité, audace, originalité et aussi vent de liberté. En peu de temps, ce doux regard nous a entrainés dans une parenthèse enchantée, et nous nous sommes tous mis à creuser creuser et creuser encore jusqu’à ce que jaillisse soudain le graal, ce mot qu’on n’attendait pas, cet aveu qui ne nous faisait plus honte, ces textes qu’on se lisait à haute voix en se disant tout bas « c’est de moi, ça ? »
    Voilà ce que ce doux regard nous a permis de voir, de lire, de dire, d’écrire.
    Merci Monica, merci et encore merci…

  2. Camille dit :

    Monica est bienveillante, à l’écoute et inspirante ! J’étais paralysée par la peur en commençant l’atelier et je suis ressortie de l’atelier en ayant certes toujours peur mais en étant suffisamment armée pour reprendre l’écriture de mon roman !

  3. Sodupe, Mar dit :

    Monica installe des la première séance un climat de confiance, joie et ouverture d’esprit. En partageant sa propre expérience elle rend l’écriture possible pour chacun, à l’endroit où l’on se trouve, sans jugement. Sa subtile écoute des récits qui surgissent lors des exercices, permet d’entrevoir des pistes nouvelles, de débusquer des angles morts dans nos textes. Je dirais même dans nos intentions et nos désirs. Avec un sens de l’humour irrésistible et une délicatesse sans pitié, Monica fait de ce temps d’atelier un temps de recherche et création. Elle nous offre les paroles de ses référents littéraires ainsi q’une sorte de boite à outils d’écrivain avec des motifs, des structures, des thèmes comme des fils invisibles. Elle fait de la place au mystère, aux mots qu’on retiens et aux silences des ellipses. On en ressort armée, heureux de s’être exposé et de s’aventurer sur les pages blanches en toute liberté.

  4. Lautier Chinda dit :

    En m’inscrivant à cet atelier, j’avais des doutes, des blocages, des peurs. Non seulement Monica a su me mettre à l’aise en instaurant une dynamique de groupe bienveillante et joyeuse, mais elle a répondu à toutes mes questions et mes attentes.
    Elle m’a aidé à formaliser mon projet d’écriture, à trouver cette voix intime. Les exercices étaient très enrichissants et les textes que chacun a écrit en fonction des précieux conseils et des recommandations de Monica, très beaux et littéraires ; de plus, Monica s’est montrée très disponible pendant et après le cours.
    Un atelier intense en émotions, des rires et des larmes. Ce fut un moment inoubliable. Que vous souhaitez vous lancer dans l’écriture ou que vous ayez un projet défini, Monica répondra à toutes vos questions et vous accompagnera dans votre projet. Bienveillance, échange, partage, authenticité et amour pour la littérature, sont les mots qui qualifieraient selon moi ce merveilleux atelier.
    Un seul regret : c’était trop court !

  5. pp dit :

    Un atelier d’écriture ? L’idée de retourner « à l’école » ne m’enthousiasme guère, j’y vais avec des pieds de plomb.
    Monica Sabolo ? J’ai lu 3 romans d’elle que j’ai beaucoup aimés.
    Si mon amie Marie Pierre n’avait pas tout organisé et déjà payé, je ne serais néanmoins jamais revenu à Paris pour cela.
    Et puis le samedi matin, Monica apparait, lumineuse, sensible, délicate. Elle nous parle lumière, parfums, musique et tout cela devient littérature.
    Quelques mots clé, une voix intérieure…elle nous plonge dans la technique sans avoir l’air d’y toucher. Écrire redevient un bonheur.
    Dimanche soir arrive. Dans notre petit groupe, personne ne veut partir.
    Grâce à Monica, le salon est devenue une ile heureuse.

  6. Marie-Pierre OMBREDANNE dit :

    Deux week-ends trop courts, parenthèse enchantée qui m’a donné le courage d’écrire à nouveau. Avec bienveillance et empathie, Monica Sabolo partage son art, ses questionnements, son expérience. Un groupe formidable avec des personnalités très différentes, et un lieu unique et inspirant complètent le cocktail de cet atelier enivrant !

  7. Guilhem Leroy dit :

    L’atelier de Monica n’a pas fini d’enrichir mon rapport à l’écriture, il se répercute encore sur chaque page blanche. Monica a su, par son écoute et son tact, mettre à l’aise tous les participants dès les premiers instants. Elle nous a entraînés au plus profond de nous-mêmes, tout en suivant un programme subtilement structuré, toujours dans la bonne humeur. Outre son travail sur l’atelier, Monica s’est beaucoup impliquée dans la lecture et les commentaires des textes envoyés par ses élèves. Bref, une expérience inoubliable, et une rencontre avec un écrivain pédagogue, et surtout d’une profonde gentillesse ! Pour résumer, c’était génial !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.