Frédérique Deghelt

« TROUVER SA VOIX »

—Janvier 2023 / 5 places disponibles —

——————————————————————-

4 séances de 6 h chacune sur 2 week-ends :

14 et 15 janvier, puis 11 et 12 février 2023

Horaires : de 10 h à 17 h

12 places maximum – 5 places disponibles

1 650 €

Éditions Gallimard, 5, rue Gaston-Gallimard, 75007 Paris

 

 

Trouver sa voix

Mon atelier permet de visiter les différentes formes d’écriture qui correspondent à l’harmonieux mélange de soi et d’un savoir-faire pour toucher l’autre à travers l’écrit. Plaisir et rigueur…

Je propose toujours que l’atelier commence par une exploration. Comment se laisser écrire ? Comment permettre à ce qui vient de s’exprimer ? Comment oublier le vécu scolaire de l’écriture, nos empêchements, nos peurs, nos complexes ?

Après le premier jet, il faut savoir se relire. La deuxième étape sera donc de découvrir comment appréhender son propre texte. Après s’être abandonné, il faut comprendre que seule une technique incisive peut permettre d’aller véritablement vers les questions dangereuses que doit exprimer un texte. Concrètement, comment traquer la banalité du premier jet ?

Par ailleurs, quand on aborde le roman, on doit s’interroger sur l’histoire, les personnages, la vraisemblance de ce qui se lit. La trame romanesque, l’incarnation des personnages, la véracité et le suspense de leur parcours peuvent se travailler indépendamment de ce qui est venu spontanément.

Travail de bûcheron dans un premier temps, travail de dentellière et d’orfèvre dans un second, l’élaboration d’un roman obéit à un décorticage précis. En dernier lieu, on entrera dans la musicalité du texte, dans sa fluidité.

J’aimerais citer la phrase de Claude Roy pour décrire le contenu de cet atelier : « Il faut s’aimer en écrivant, se haïr en se relisant et se tenir à l’œil en réécrivant. »

Frédérique Deghelt a été journaliste, réalisatrice de télévision et enseignante pendant plus de vingt ans. Dès l’adolescence elle écrit sans oser envoyer. Après un premier roman de commande sur l’histoire de Mistinguett et de Maurice Chevalier en 1995, vient La Vie d’une autre, refusé sept fois avant d’être lu par Hubert Nyssen chez Actes Sud. Publié en 2007, ce roman adapté au cinéma par Sylvie Testud en 2012, avec Juliette Binoche et Mathieu Kassovitz, a été traduit en quinze langues. Adaptation de romans, théâtre, poésie, elle se consacre désormais à l’écriture depuis 2009. Elle a publié dix romans, tous traduits en plusieurs langues, parmi lesquels La Grand-Mère de Jade et Libertango, trois recueils de poésie, et deux courts romans jeunesse, publiés chez Actes Sud.

 

Quelques références bibliographiques pour compléter l’atelier de Frédérique Deghelt :

– La vie mensongère des adultes, Elena Ferrante

– Le roi vient quand il veut, Pierre Michon

– Le Prince des marées, Pat Conroy

– Là où chantent les écrevisses, Delia Owens

– Autre naissance, Forough Farrokhzâd

– Le gang des rêves, Luca Di Fulvio

 

 

Les Ateliers de la nrf vous recommandent de choisir latelier de Frédérique Deghelt si :

– Vous avez envie d’écrire avec votre groupe sur des exercices donnés par Frédérique Deghelt pendant les séances des ateliers et entre les séances.

– Vous souhaitez redécouvrir votre écriture en expérimentant votre liberté retrouvée malgré la contrainte d’un exercice.

– Vous aimeriez explorer comment naissent les personnages, comment ils vous mènent et comment ils s’inscrivent dans un décor, un lieu, une narration particulière.

– Vous avez envie de partager l’expérience de votre écriture avec les autres. De découvrir à travers la lecture de vos textes ce qu’ils produisent, comment l’émotion des textes de chacun s’exprime et nous fait rejoindre une histoire universelle.

– Vous avez envie de repartir avec quelques façons de vous relire afin de mieux mener un texte vers une version plus aboutie.

 

 

 


 


S'inscrire

2 commentaires Ajoutez le votre

  1. Louise C. dit :

    J’ai beaucoup aimé cet atelier pour :
    – La grande générosité et la passion communicative de Frédérique Deghelt
    – La confrontation de nos écrits à la réaction de lecteurs avisés, et à l’œil professionnel de Frédérique
    – La « boîte à outils » qui nous permet de porter un œil nouveau sur nos écrits en cours, en particulier si nous avons un projet précis
    – Les exercices inattendus, qui nous obligent à sortir de notre zone de confort et expérimenter d’autres voies d’écriture

  2. Tatiana T. dit :

    Grâce à la bienveillance de Frédérique Deghelt et à sa mise en confiance, on part à l’aventure des recoins de notre imagination qui ne cherchait qu’à éclore. Le rythme du week-end permet un travail d’écriture en profondeur pendant l’atelier même, ce qui est fort appréciable. Frédérique Deghelt sait encourager la prise de risque et faire retomber sur ses pieds. J’ai énormément bénéficié de cet atelier et aurais adoré qu’il se déroule sur un troisième week-end!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.