Philippe Forest

« DEVANT LA PAGE BLANCHE »

— Septembre 2024 / 8 places disponibles —-

——————————————————————-

6 séances de 3 h chacune =

Jeudis 19, 26 septembre, 3, 10, 17 octobre puis 21 novembre 2024

Horaires : 19h à 22h

12 places maximum – 8 places disponibles

1 250€

Éditions Gallimard, 5, rue Gaston-Gallimard, 75007 Paris

 

– Devant la page blanche –

La page blanche paralyse parfois. Elle intimide au moins. Mais la page blanche n’existe pas. Sa profondeur est pleine de tous les mots du monde qui n’attendent que l’occasion de la remplir, affluant à sa surface pour qu’une histoire commence qui sera à la fois la sienne, celle de tout le monde et puis celle de personne ou de n’importe qui. Au récit mental que chacun porte depuis toujours en lui et dont on réalise soudain qu’il ne demandait qu’à être écrit, il suffit simplement de donner un « point de départ ».

J’aimerais que mon atelier propose de semblables « points de départ » à partir desquels, surmontant ses légitimes appréhensions, chacun pourra librement s’essayer à écrire.

Les six séances prennent la forme d’un jeu très sérieux auquel chaque participant se verra convié. Il s’agira d’ajouter ses propres mots à ceux d’un écrivain d’aujourd’hui : un début de récit, un fragment de dialogue, un bout de description, l’ébauche d’une réflexion plus ou moins philosophique ou d’une méditation vaguement poétique.  Non pas pour mettre ses pas dans ceux d’un autre mais afin de s’écarter du chemin qu’il avait emprunté et de découvrir ainsi la voie que l’on était seul à pouvoir suivre et qui vous entraîne, comme malgré vous et sans l’avoir voulu, au plus profond de ce labyrinthe secret des livres où, parmi tous les autres, figure aussi le sien. Afin que de la feuille blanche, toute nourrie de celui des autres, ce soit son propre roman qui naisse peut-être.

Après un préambule théorique visant à introduire l’exercice, à chaque séance, je proposerai le tirage au sort d’une carte sur laquelle figurera un élément emprunté à l’œuvre d’un auteur d’aujourd’hui et à partir duquel, accomplissant pour son compte l’un ou l’autre des gestes indispensables à l’écriture, chaque participant pourra composer son propre texte. Nous travaillerons ainsi ensemble autour d’une douzaine d’auteurs et de verbes à conjuguer comme « commencer », « rêver », ou « se souvenir ».

Les textes sont composés au cours des séances ou entre les séances. Une « carte blanche » sera également proposée aux participants afin qu’ils puissent présenter la première page d’un projet personnel.

 

 

Philippe Forest est l’auteur d’une dizaine de romans, tous parus aux éditions Gallimard, et de très nombreux essais consacrés à l’art et à la littérature. Il a enseigné à Édimbourg, Cambridge, Saint Andrews, Londres et est aujourd’hui professeur de littérature à l’Université de Nantes. Critique au magazine Art Press, il a également codirigé la Nouvelle Revue Française entre 2011 et 2015. Traduite dans une douzaine de pays, son œuvre a été souvent primée en France et à l’étranger. Il a ainsi reçu le Prix Femina du Premier Roman pour L’Enfant éternel, le prix Décembre pour Sarinagara, plusieurs récompenses décernées notamment par l’Académie Française et le jury Goncourt pour sa biographie d’Aragon et, pour l’ensemble de son œuvre, le Prix de la langue française ainsi que, tout récemment, le prix De Sanctis, décerné en Italie aux personnalités les plus éminentes de la culture européenne et dont le jury l’a salué pour « l’extraordinaire élégance de sa prose. » Il vient de publier Pi Ying Xi, Théâtre d’ombres et Beaucoup de jours. D’après Ulysse de Joyce.

 

 

Lectures conseillées par Philippe Forest pour compléter son atelier :

  • Contre Sainte-Beuve, Marcel Proust
  • Entretiens avec le Professeur Y, Louis-Ferdinand Céline
  • Je n’ai jamais appris à écrire ou Les Incipits, Aragon
  • La préparation du roman, Roland Barthes
  • L’art du roman, Milan Kundera

 

Les Ateliers de la nrf vous recommandent de choisir l’atelier de Philippe Forest si :

vous n’avez jamais fait d’atelier d’écriture ou bien vous êtes prêt à participer à ce nouvel atelier sans parti-pris ni préjugés.

– vous envisagez l’atelier d’écriture comme un jeu dont les règles, fixées au départ, sont susceptibles de se transformer en cours de partie, comme une expérience dont le protocole reste toujours à réinventer.

– vous n’êtes pas hostile à un peu de théorie car vous pensez qu’elle est indispensable à la pratique de l’écriture.

– vous pensez que pour mieux écrire, il faut avoir lu, lire et relire et que la lecture des textes d’autrui est indispensable à l’écriture de ses propres textes.

– vous avez envie d’écrire avec votre groupe sur des exercices donnés par Philippe Forest, en laissant momentanément de côté votre projet en cours si vous en avez un, et de partager l’expérience de votre écriture avec les autres participants.

– vous n’attendez pas des « trucs », des « astuces » ou du « coaching » littéraire, mais plutôt l’accompagnement d’un auteur qui vous mette en situation de produire librement un texte qui soit vraiment le vôtre.

 

 


S'inscrire

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. Antoine P. dit :

    Une très belle expérience, une dynamique de groupe inspirante, un tuteur bienveillant et avisé.

  2. Nora Y. dit :

    Une expérience très enrichissante, qui a été au-delà de mes attentes. Les préambules théoriques de chaque séance, toujours très bien articulés avec chaque exercice, m’ont permis de prendre du recul sur la construction d’un récit, entre le « laisser libre cours à ce qui vient », et la précision des éléments qui doivent servir de repère au récit. La posture de Philippe Forest laisse sa place à l’écriture singulière de chacun, tout en proposant un regard pour le retravailler ou progresser pour le prochain texte. Cela m’a permis de mieux situer ma propre page blanche comme à la fois singulière, mais en quête d’un même désir d’écrire. J’ai eu le sentiment d’une progression entre chaque séance, avec beaucoup de plaisir.

  3. YASMINE G. dit :

    Grande admiratrice de tout son travail aussi bien poétique que théorique, j’ai le sentiment que l’expérience de l’atelier avec Philippe Forest est précieuse : il s’y passe quelque chose.
    Peut-être son écoute, la douceur de son approche et de ses retours, le partage de son immense savoir avec humilité, comme en contrebande. C’est un foyer fécond d’écriture qui crée une atmosphère toute particulière et propice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.