Frédérique Deghelt

– Trouver sa voix –

Cet atelier permet de visiter les différentes formes d’écriture qui correspondent à l’harmonieux mélange de soi et d’un savoir faire pour toucher l’autre à travers l’écrit. Plaisir et rigueur…

L’atelier commence par une exploration. Comment se laisser écrire ? Comment permettre à ce qui vient de s’exprimer ? Comment oublier le vécu scolaire de l’écriture, nos empêchements, nos peurs, nos complexes ?

Après le premier jet, il faut savoir se relire. La deuxième étape sera donc de découvrir comment appréhender son propre texte. Après s’être abandonné, il faut comprendre que seule une technique incisive peut permettre d’aller véritablement vers les questions dangereuses que doit exprimer un texte. Concrètement, comment traquer la banalité du premier jet ?

Par ailleurs, quand on aborde le roman, on doit s’interroger sur l’histoire, les personnages, la vraisemblance de ce qui se lit. La trame romanesque, l’incarnation des personnages, la véracité et le suspense de leur parcours peut se travailler indépendamment de ce qui est venu spontanément.

Travail de bûcheron dans un premier temps, travail de dentellière et d’orfèvre dans un second, l’élaboration d’un roman obéit à un décorticage précis. En dernier lieu, on entrera dans la musicalité du texte, dans sa fluidité.

On pourrait citer la phrase de Claude Roy pour décrire le contenu de cet atelier « Il faut s’aimer en écrivant, se haïr en se relisant et se tenir à l’œil en réécrivant. »


Frédérique Deghelt a été journaliste, réalisatrice de télévision et enseignante pendant plus de

20 ans. Dès l’adolescence elle écrit sans oser envoyer. Après un premier roman de commande roman sur l’histoire de Mistinguett et de Maurice Chevalier en 1995, vient La vie d’une autre, refusé sept fois avant d’être lu par Hubert Nyssen chez Actes Sud. Publié en 2007, ce roman adapté au cinéma par Sylvie Testud en 2012, avec Juliette Binoche et Mathieu Kassovitz, a été traduit en quinze langues. Adaptation de romans, théâtre, poésie, elle se consacre désormais à l’écriture depuis 200 9. Elle a publié huit romans, tous traduits en plusieurs langues, parmi lesquels La grand-mère de Jade et Libertango, deux recueils de poésie, et deux courts romans jeunesse, publiés chez Actes Sud.


Trouver sa voix, par Frédérique Deghelt

  • Les 10 et 11 mars,  7 et 8 avril 2018 de 10h à 17h
  • 4 séances de 6 heures chacune
  • 12 places maximum
  • 1 500 €
  • Éditions Gallimard, 5, rue Gaston-Gallimard, 75007 Paris

S'inscrire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *