Jean- Philippe Arrou-Vignod

–  Écrire pour la jeunesse  –

Cet atelier se propose d’aborder la spécificité du récit pour la jeunesse. Écrit-on pour les enfants ou en état d’enfance ? Comment faire se rencontrer l’imaginaire de l’adulte qui écrit et celui de l’enfant qui lit ? Sous quelles formes et par quelles techniques ? Écrire pour la jeunesse, n’est-ce pas au fond revenir à la source de ce qui fait l’art du romancier : apprendre à raconter des histoires ?

L’atelier vise à mettre en place les bases d’un projet d’écriture et les moyens de le mener à bien de manière autonome. Il associera formation théorique et pratique individuelle, mises en commun et travaux collectifs sur les textes produits.


Jean-Philippe Arrou-Vignod est né à Bordeaux. Ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé de lettres modernes, il s’est longtemps partagé entre l’enseignement et l’écriture. Il est l’auteur de nombreux romans, tant pour les adultes que pour la jeunesse, parmi lesquels la série « Enquête au collège », les « Histoires des Jean-Quelque-chose » ou les albums de « Rita et Machin ». Il est aujourd’hui directeur de collection chez Gallimard Jeunesse.


Écrire pour la jeunesse, par Jean-Philippe Arrou-Vignod

  • 6 séances de 3 heures chacune
  • automne 2018  (pré-inscriptions ouvertes)
  • horaires : de 19h à 22h
  • 12 places maximum
  • 1 125 €
  • Éditions Gallimard, 5, rue Gaston-Gallimard, 75007 Paris

S'inscrire

5 commentaires Ajoutez le votre

  1. Sonia dit :

    j’ai le sentiment d’y avoir trouvé bien des réponses sur l’écriture Jeunesse. Mes textes sont depuis beaucoup plus fluides et plus clairs. Ses relectures et ses commentaires sur les textes tombaient toujours justes et permettaient de reprendre le travail avec aisance. J’y ai trouvé des réponses techniques et « thématiques ». L’atelier m’a également donné confiance en moi : à l’issue de ces séances, j’ai rencontré une compagnie de théâtre avec laquelle je travaille désormais sur des contes. Jean-Philippe m’a ouvert cette voie : l’exercice qu’il a proposé sur le thème du conte a été un excellent moteur et m’a fait beaucoup progresser. Je le considère comme un véritable tremplin.

  2. Laetitia dit :

    J’ai tout d’abord apprécié l’aspect didactique et pédagogique de cet atelier, permettant de mieux identifier les enjeux et les ressorts de la littérature à destination de la jeunesse. Les exemples cités et les cas pratiques proposés par JPAV m’ont permis de découvrir différents types de narration, de tester de nouveaux angles, d’approfondir mes personnages. Lors de ces sessions, j’ai aimé la large place donnée à la liberté d’écrire, de lire ses textes. Ce fut une source d’inspiration forte, un regain d’audace pour reprendre des textes un peu mis de côté, un élan d’énergie tant la passion qui l’anime est communicative.
    Les échanges par écrit avec JPAV ont été particulièrement utiles, parfois destabilisants, mais toujours source de créativité car bienveillants et emprunts d’enthousiasme. Ses conseils pointus m’ont aidé à ciseler mes textes, à rechercher toujours la justesse du ton, à proscrire la gratuité des effets inutiles. L’enseignement majeur à retenir : toujours se mettre à la hauteur du lecteur. J’ai également pu comprendre et accepter que le travail de réécriture ne devait pas être un ennemi mais une source d’amélioration, non pas pour écrire différemment mais pour écrire mieux, encore plus juste.

  3. Florence dit :

    Jean-Philippe Arrou-Vignod transmet avec beaucoup d’aisance et de structure sa passion pour la littérature de jeunesse, et les connaissances spécifiques à cette écriture.
    Les thèmes abordés (décrire un personnage, les dialogues, l’intrigue, la structure narrative, le schéma narratif, écrire en « bref », enrichir une scène, s’entrainer à écrire un conte etc) au travers des exercices proposés permettent de progresser concrètement dans notre écriture. Jean-Philippe propose un thème à chaque séance mais aussi il nous invite à exprimer les points précis que nous aimerions aborder ou revoir. Nos questions, doutes et difficultés relatives à notre écriture sont ainsi traités.

  4. Marie-Cécile dit :

    Cet atelier m’a appris à me relire, à avoir davantage de recul sur mes textes. Je n’attendais pas un kit
    clé en main, mais un partage d’expériences autour d’activités. J’ai donc été satisfaite de sortir de la
    solitude de l’écriture. L’ambiance conviviale, la sympathie et la bienveillance des participantes de
    l’atelier et de Jean-Philippe m’ont donné confiance et force pour continuer le travail commencé.
    J’ai beaucoup appris sur la rédaction des dialogues, sur le regard de l’enfant que l’on doit adopter, sur
    la géographie de l’espace.
    J’ai aussi beaucoup appris sur moi-même, mon fonctionnement dans l’écriture.

  5. Béatrice dit :

    J’ai vraiment BEAUCOUP aimé cet atelier. J’y ai surtout pris confiance en moi et fait sauter un blocage concernant ma capacité à écrire un texte qui se tienne plus ou moins….et soit personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *