Camille Laurens

La préposition de est essentielle : écrire de soi, écrire depuis soi, exprimer les sensations, les émotions, les souvenirs qui se sont imprimés en soi – visages ou paysages, détails infimes ou intimes blessures – mais aussi les pensées, les commentaires qu’ils suscitent lorsque nous les ressaisissons à travers les mots. Le roman de soi. Si, comme…

Colombe Schneck

Comment passer de ce que l’on connaît à la fiction ? Partir de faits réels, personnels ou non, pour s’en libérer, inventer, mentir, imaginer. Trahir la réalité, pour la rendre plus juste. Mentir et rester sincère. Accéder à son monde imaginaire, merveilleux et aussi trouver sa voix propre. Ne pas se mentir sur ce que l’on…

Laurence Tardieu

J’aimerais que cet atelier soit le lieu d’une écriture jubilatoire, en ce sens qu’elle emporte les participants vers des territoires que la vie leur a souvent verrouillés et ainsi les mette en mouvement. Pour ce faire, l’indispensable, me semble-t-il, est d’aider chacun à « se laisser en état d’être écrit ». Découvrir, dans un premier temps, ce…